LA RENCONTRE 2018 AVEC LES NOUVELLES ET LES NOUVEAUX ADHÉRENT.E.S

mardi 8 mai 2018 

Le 27 janvier 2018, une quinzaine de nouvelles et nouveaux adhérent.e.s de notre association sont venu.e.s participer à la réunion annuelle d’accueil, qui se tenait cette année au siège du Syndicat du Livre CGT, boulevard Blanqui (13e arrondissement). Après le mot d’accueil de Joël Ragonneau, co-président, Muriel Vayssade a présenté l’association : son histoire, sa vocation — rassembler toutes celles et ceux qui se reconnaissent dans l’héritage de la Commune —, ses objectifs — faire connaître l’histoire et l’oeuvre de la Commune —, son organisation et ses rendez-vous réguliers. Un tour de salle a permis ensuite à chacun des nouveaux et des « moins nouveaux » — une quarantaine en tout — de se présenter et, le cas échéant, d’indiquer les raisons de son engagement.

Puis, chacun.e des responsables de commission a présenté les activités de sa commission et lancé un appel pour venir en renforcer les rangs. Après quoi, nous avons assisté à la projection d’une représentation de la pièce conçue et jouée par des amies et amis de l’association, Le Rendez-vous du 18 mars.

Pour entretenir l’esprit de convivialité qui nous est cher, nous fûmes ensuite convié.e.s à poursuivre les conversations autour d’un buffet communard, sans oublier de passer au stand littérature où étaient proposés des brochures et des livres sur la Commune.

Michel PUZELAT

FÊTE DE L’HUMA 2017
LA COMMUNE COMME UNE ESPÉRANCE

mardi 8 mai 2018 

Malgré des conditions météo incertaines et un changement de lieu de dernière minute, le stand des Amies et Amis de la Commune 1871, joliment décoré aux dires de plusieurs visiteurs, a eu un très gros succès et a bénéficié de conditions favorables à la discussion.

Des rencontres intéressantes sur l’histoire de la Commune, son œuvre, sa modernité et son actualité ; une animation tirée de notre pièce de théâtre devant le stand et la représentation de celle-ci à l’espace des Arts Vivants ; la dédicace de notre calendrier 2018 par son auteur, Morèje ; la vente de cartes postales, de littérature, de tee-shirts, de sacs. Voilà qui a bien occupé nos amies et amis pendant ces deux jours.

Merci à toutes celles et ceux qui ont, d’une façon ou d’une autre, permis la tenue de notre stand dans de bonnes conditions (particulièrement à Charles et ses jeunes amis pour la garde de nuit).

Rendez-vous est pris pour l’année prochaine.

Joël RAGONNEAU

SEMAINE COMMUNARDE DANS LA CREUSE

mardi 8 mai 2018 

C’est au cours d’un dîner avec des amis creusois, dont Bernard Bondieu, adhérent de l’association, que nous avons eu l’idée d’une semaine communarde en Creuse. Cette semaine s’est articulée autour de trois manifestations.

JPEG - 26.4 ko
Bernard Bondieu et Jocelyne Guglielmi dans la salle Cheminadour

Tout d’abord, une exposition sur la Commune de Paris 1871, salle Chaminadour à Guéret, gracieusement mise à disposition par le maire, M. Michel Vergnier. Dix-sept panneaux exposant l’histoire de la Commune de Paris étaient montrés au public.

À Saint-Sulpice-le-Guérétois, une conférence sur le thème des « migrants  » limousins et berrichons dans la Commune de Paris fut organisée par « Ateliers et vie aux Coudercs  », l’association culturelle coordonnée par Bernard Bondieu. Cette conférence, présentée par ce dernier, fut animée par Jean Chatelut, auteur du livre La Commune de Paris avec les ouvriers maçons des confins Berry, Marche et Limousin, Roland Nicoux, président de l’association « Les maçons de la Creuse » et moi-même, qui présentai notre association au public creusois. Après les conférences, de nombreux échanges eurent lieu entre le public et les conférenciers.

JPEG - 26.7 ko
Le salut de la troupe au public

Pour clore cette semaine communarde dans la Creuse, à Anzême, dans la salle des Gorges d’Anzême, nous avons présenté au public creusois et à celui de quelques départements environnants, notre pièce de théâtre, Le rendez-vous du 18 mars. Présentée par Claudine Rey, la pièce fut suivie d’un débat alimenté par de nombreuses questions portant évidemment sur la Commune en province, sur la mémoire étouffée de la Commune de Paris. En fin de soirée Jean-Claude et Catherine, poètes et musiciens (« La Java des mots ») ont interprété quelques chansons communardes.

Si la grande foule ne s’est pas massée au cours de ces manifestations, l’intérêt du public présent pour ces spectacles justifie néanmoins la belle énergie de toutes les personnes qui ont participé à cet événement.

Remercions encore une fois Bernard et Christine, de l’association « Ateliers et vie aux Coudercs », pour tout le travail de préparation et le suivi de ces manifestations, sans oublier Françoise et René Morin, du Soudrin, qui s’occupèrent des contacts avec la presse locale.

Jean-Louis GUGLIELMI